Personnalité du mois de janvier 2018

Mireille Pelletier
Propriétaire de Mireille Pelletier, Adjointe virtuelle

Native de Montréal, où elle a grandi avec sa mère, veuve, travaillant comme femme de ménage, notre personnalité du mois de janvier 2018, Mireille Pelletier, a un parcours scolaire particulier. Sa mère craignant le grand nombre d’étudiants des nouvelles polyvalentes, envoie sa fille à l’école privée pour ses deux premières années de secondaire.
Notre amie Mireille, voulait être sténotypiste (celle qui écrit sur une machine pendant les procès). Comme les revenus de sa mère ne lui permettant pas, elle suit un cours de dactylo-dictaphone et tout au long de ses études, elle travaille comme caissière dans 2 épiceries.

Ainsi, elle débute sa carrière en appliquant ses compétences dans différentes entreprises: une boucherie, une compagnie de métal, chez Classy, un garage, une firme d’avocats, dans l’entreprise de son ex-conjoint, des bureaux de comptables, etc. Grâce à ce travail, comme commis-comptable pour le compte de toutes ces compagnies, elle apprend à faire les comptes payables et recevables, les payes et la tenue de livres pour en arriver à être secrétaire comptable.

Maintenant mariée, Mireille a un fils en 1976 et une fille en 1978. Après un divorce en 1980, elle devient donc monoparentale avec 2 enfants et doit retourner sur le marché du travail. Elle travaille alors, pour une firme d’avocats en tant que secrétaire comptable et c’est ainsi que le goût de travailler en droit revient. Elle suit donc une formation par correspondance de secrétaire juridique.
Répondant à une offre d’emploi dans le journal, elle fait application chez un notaire. À tort, elle croyait que le cours suivi était autant pour les notaires que les avocats. Et non, il n’a fait qu’effleurer la partie notariale. Grâce aux excellentes références obtenues d’un avocat, le notaire lui propose de la former pour le notariat en échange de remettre le bureau en ordre, incluant le rattrapage du retard accumulé surtout en comptabilité.

Avec 28 années d’expérience pour les notaires, et tout près de 46 ans d’expérience en tout, Mireille, en ayant été majoritairement seule avec le professionnel, lui a permis de toucher à tous les aspects que comporte une étude et pour donner un service supplémentaire aux clients, elle devient commissaire à l’assermentation.
Suite à un accident d’auto en 2007, comme elle a travaillé dans plusieurs études et qu’elle a de plus en plus de difficulté à conduire l’hiver, elle décide de faire la recherche d’un emploi près de chez elle. Cependant, elle se frappe souvent à la même réponse: « Nous sommes intéressés à vous engager pour ce que vous pouvez apporter à l’étude, mais comme nous commençons, il nous est difficile de payer le salaire demandé et n’avons pas de travail à l’année ».

C’est ainsi, qu’après réflexion, elle décide d’instaurer un nouveau service pour les notaires : « Adjointe virtuelle ». C’est parti, Mireille fait les démarches à la Chambre des Notaires et se met à jour sur les logiciels pour notaires. Mais comme les notaires, qui ont l’habitude d’avoir leur adjointe à leur côté, sont réticents, elle décide de visiter les salons offrant du perfectionnement à ces derniers. Lentement, la curiosité fait son chemin et les notaires réalisent enfin les avantages du travail virtuel, pour la disponibilité au besoin et les prix forfaitaires très appréciables.
Après tout ce cheminement, notre amie Mireille, est devenue travailleure autonome en tant qu’adjointe virtuelle spécialisée pour les notaires. Elle offre aussi le service de secrétariat et la tenue de livres pour les travailleurs autonomes et PME, depuis 2016. Ce n’est pas tout, en 2017, elle devient trésorière pour le Regroupement des Travailleurs autonome du Haut-Richelieu et l’organisme Projet Intégration Autismopolis.

Réservation

$0.00Ajouter au panier